Nos parties prenantes

Collecte papier - Tri sélectif - Destruction confidentielle - Recyclage

Un dialogue renforcé avec nos parties prenantes.

Dans le cadre de sa démarche RSE, le Groupe B&P a réalisé une cartographie de ses parties prenantes. Une identification des besoins de chacune d’entre elles a été faite. Cet état des lieux, couplé à un dialogue constructif avec ses partenaires permet au Groupe B&P de proposer des solutions adaptées aux besoins. Cela permet de veiller à la satisfaction des besoins en cours et d’anticiper sur les besoins à venir. Par exemple, pour les prestations de collecte de papiers, nous proposons une solution sur-mesure en fonction des volumes, des besoins des salariés, des heures de collecte souhaitées, etc.

Cette écoute active est également à l’origine du déploiement de nouvelles activités générées par un co-développement et source de création de nouveaux partenariats.

parties prenantes

Nos parties prenantes témoignent !

Les clients du GIE : témoignage de Gérald VICIANA, Société Générale

 M. VICIANA est Gestionnaire de prestations Services Généraux de la Société Générale, Alpes-Maritimes 

« Cela fait maintenant plusieurs années que nous travaillons avec le Groupe B&P et nous sommes très satisfaits de ce partenariat. Dans les Alpes-Maritimes, le département sur lequel se trouvent les agences que je gère, c’est l’Association La Drisse qui réalise toutes les deux semaines la collecte de l’ensemble des déchets produits (papiers, cartons, DIB, etc.) par les 27 agences du territoire. Même en cas d’imprévu, leur réactivité est impressionnante ! Pour preuve, j’ai sollicité La Drisse car nous avions besoin de vider un local et ses équipes sont venues le surlendemain de ma demande.

Ce sont toutes ces raisons qui ont amené Société Générale à renégocier cette année le marché passé il y a plus de 3  ans avec le Groupe B&P et ainsi le prolonger jusque fin 2018.

A noter : la Société IDDHEA réalise également des prestations administratives dans certaines de nos agences. »

Les clients des membres du GIE : témoignage de Christophe PLEAU, CS Print

  M. PlEAU, Responsable de production, CS Print

« Cela fait plus de 4 ans que nous travaillons avec l’Atelier du Papier Soleil, membre du Groupe B&P. Les salariés viennent deux à trois fois par semaine pour collecter nos déchets papiers, cartons et supports en plastique.

Nous avions décidé de faire appel à ce type de prestations afin de renforcer nos actions en faveur de l’environnement, qui nous ont d’ailleurs permis d’obtenir le label Imprim’Vert.

Grâce au Bordereau de Suivi des Déchets que nous fournit régulièrement l’Atelier du Papier Soleil, la traçabilité des déchets qui sont collectés et recyclés est assurée et donc l’obtention du label facilité.

Nous avons en plus la satisfaction de travailler avec une entreprise de notre territoire et qui ne va pas faire plusieurs centaines de kilomètres pour collecter nos déchets !

Après toutes ces années de partenariat entre CS Print et l’Atelier du Papier Soleil, nous sommes vraiment satisfaits de la qualité du travail réalisé et de la grande réactivité des équipes.

Nous espérons pour la suite pouvoir renforcer cette collaboration en élargissement le type de déchets collectés. »

Les prestataires du GIE : témoignage de Céline D’AUBIGNY, R’Environnement

 R’Environnement est un Bureau d’Etudes spécialisé dans les réponses aux appels d’offres privés et publics, les projets d’ingénierie d’innovation et de recherche dans les métiers de l’environnement. Il propose également une compétence en communication et marketing.

« J’ai commencé à travailler pour le Groupe B&P début 2016, suite à une rencontre avec Richard PIERI, le dirigeant de B&P Environnement. Très rapidement j’ai rencontré l’ensemble des membres du GIE et j’ai pu mesurer la qualité des démarches environnementales des entreprises et de leur prise en compte du capital humain dans l’organisation de leur activité. Depuis, j’ai donc eu l’opportunité d’accompagner le Groupe B&P et plus particulièrement certains membres sur une quinzaine de projets allant de l’appel d’offres public au Diagnostic Local d’Accompagnement en passant par des études techniques au caractère innovant. A l’avenir, je souhaite conduire mon Bureau d’Etudes vers un partenariat toujours plus pérenne qui permettra au GIE d’investir le territoire national voire européen. »

Les salariés des entreprises membres : Témoignage de Véronique GALLICE, IDDHEA

Logo IDDHEA

Véronique GALLICE, Directrice Adjointe d’IDDHEA, entreprise membre du Groupe B&P

« Je suis arrivée chez IDDHEA en 2013 en tant qu’assistante administrative, mais très rapidement mes missions ont évolué vers l’organisation et le suivi de toutes les prestations sur site (recrutement, formation, suivi des activité, etc.). Suite à l’évolution de ces missions j’ai occupé le poste de responsable de gestion de prestations pour devenir, depuis environ un an, Directrice Adjointe de la société. Ces 4 dernières années m’ont donc permis de développer de nouvelles compétences et d’accéder à un poste pérenne et à responsabilités. Etant reconnue travailleur handicapé je suis fière de participer à l’intégration sur le marché du travail de personnes en situation de handicap. C’est un rôle très gratifiant et une grande source de motivation pour continuer à accroître notre activité. D’ailleurs, l’intégration d’IDDHEA au Groupe B&P représente pour moi une vraie valeur ajoutée car cela donne une crédibilité supplémentaire à notre entreprise et offre de nouvelles perspectives de développement. Pour la suite, je pense qu’il est important de renforcer encore  le GIE ce qui passe par une implication plus forte des membres au sein de la gouvernance. »

Les salariés des entreprises membres : Témoignage de Sabine GARCIA, LA DRISSE

Logo La Drisse Sabine GARCIA, Agent de tri, Association La DRISSE

« Je suis arrivée à LA DRISSE il y a environ 2 mois. J’étais depuis plusieurs semaines à la recherche d’un poste avec la volonté de changer de secteur puisque ces dernières années, j’étais ouvrière agricole. Suite à des problèmes de santé, j’ai dû envisager une reconversion et j’ai donc postulé à LA DRISSE. Ma principale mission est d’effectuer le tri des papiers afin de séparer les papiers dits « blancs » du reste (documents plastifiés, cartonnés, plastique d’emballage) et des documents confidentiels que je mets dans la broyeuse. Le fait de savoir que je contribue à une chaîne de valorisation du papier et donc à la réduction de la pollution liée aux déchets est important pour moi. Le travail est parfois difficile car je dois rester debout sur la chaîne de tri pendant toute la durée de mon travail, mais je sais qu’il y a une reconnaissance de la part de l’équipe dirigeante. C’est très important pour moi de savoir que le travail que je fais est reconnu, cela m’aide moralement. Je sens qu’il y a une relation de respect et de confiance (par exemple, je choisi le moment de mes pauses). Pour la suite, j’aimerais bien continuer à travailler au sein de la structure et obtenir un CDI. »

Les administrateurs du GIE : témoignage de Jean-Pierre DAURE, Groupe B&P et Association LA DRISSE

 Jean-Pierre DAURE, Administrateur du Groupe B&P, chargé de projet à l’Association LA DRISSE

« L’Association « LA DRISSE » a été, avec la SAS B&P ENVIRONNEMENT, à l’origine de la création du GIE « Groupe B&P » suite à une rencontre entre les dirigeants de ces deux structures lors d’une réunion du réseau Cyclethique (un réseau de structures de l’ESS travaillant dans le secteur de la gestion des déchets non dangereux).

De cette rencontre est naît le premier partenariat avec la Société Générale et la mise en place d’un contrat cadre entre elle et le Groupe B&P. En tant qu’administrateur du GIE, mon rôle est de fédérer l’ensemble des membres autour de projets économiques concrets, leur permettant de créer de la richesse en interne et donc des emplois.

Depuis la création du GIE et l’entrée des 4 autres membres, j’essaie de développer auprès de ces derniers un sentiment d’appartenance en favorisant l’intelligence collective.  

Selon moi, le GIE est un précieux outil qui, s’il est bien utilisé, peut être une véritable source d’économies d’échelles et de création de valeur et ce, au profit de l’ensemble des membres. La structuration du GIE est un processus long qui peut s’avérer parfois complexe.

Cependant, même s’il reste du chemin à parcourir, je suis fier de l’évolution que le GIE connaît depuis ces 3 dernières années et les perspectives de développement à venir constituent un challenge très motivant.

L’objectif est que d’ici 3 à 5 ans, de nouveaux membres situés sur d’autres territoires nous rejoignent et que le développement du GIE génère la création de nouveaux emplois pour les personnes en situation de handicap. »