Ecodair EA PACA l’entreprise qui donne une seconde vie aux ordinateurs

logo Ecodair

Entretien avec Augustin Barennes, Directeur de l’Entreprise Adaptée Ecodair EA PACA

Pouvez-vous nous présenter Ecodair ?

Ecodair est une association créée en 2005 à Paris dont le cœur de métier est l’intégration professionnelle de personne en situation handicap psychique par l’intermédiaire d’un métier : le reconditionnement informatique. Elle a pour objectif d’insérer durablement dans l’emploi des personnes qui souffrent de troubles psychiques et qui ont, de ce fait, une reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés (RQTH). Environ 10 ans après sa création Ecodair a décidé d’implanter des associations en région comme celle située à Marseille.

Au total, 5 structures sont rattachées à cette entité nationale :

  • 1 ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT), basé à Paris
  • 3 Entreprises Adaptées (EA) : 2 en Ile-de-France et 1 à Marseille,
  • 1 Entreprise d’Insertion située à Paris

L’ensemble de ces structures représente environ 100 salariés dont 80 sont en situation de handicap.

Quelle est la spécificité d’Ecodair PACA ?

En raison du lien direct avec L’association nationale, Ecodair PACA est une structure commerciale (SAS) en gestion associative. En clair, les bénéfices appartiennent à la structure et non à un « patron » et servent au développement de l’activité. Le but étant de développer l’accès à l’emploi de personnes en difficulté d’insertion professionnelle.

L’entreprise que je gère est assez récente, puisqu’elle a été créée en 2015. A ce jour, 6 salariés travaillent pour l’antenne Marseillaise d’Ecodair dont 4 travailleurs en situation de handicap. Notre activité permet d’offrir un emploi durable à des personnes pour qui l’intégration dans le monde du travail « traditionnel » peut être complexe.

En quoi les prestations que vous gérez s’inscrivent dans l’économie circulaire ?

Le cœur de métier d’Ecodair est le reconditionnement d’ordinateur. Nous « sauvons » de la destruction un grand nombre d’ordinateurs : lorsque les parcs informatiques sont remplacés, ils sont souvent voués à la destruction, quels que soient leur âge et leur performance. Même si une phase de démantèlement est prévue afin que certains matériaux soient valorisés,  tous ces ordinateurs vont être jetés alors qu’ils pourraient encore servir… et lorsque l’on connaît l’empreinte carbone liée à la production d’un ordinateur c’est vraiment problématique d’un point de vue écologique. Il faut savoir qu’en moyenne la production d’un ordinateur portable représente 380 kg eq CO2. Ainsi, lorsque nous reconditionnons un parc de 50 ordinateurs, c’est la production de 19 tonnes d’équivalent CO2 qui sont évités, soit environ 73 trajets en avion Paris-Marseille !

Ecodair est donc un acteur à part entière de l’économie circulaire : nous récupérons les ordinateurs pour leur donner une seconde vie tout en garantissant la destruction des données et le service après-vente. Cela se passe en plusieurs étapes :

(1)    rapatriement du parc informatique dans nos locaux,

(2)    relevé des numéros de série afin que notre client ait la liste du matériel qui est sorti de son entreprise

(3)    formatage bas niveau (destruction de façon confidentielle des données des disques) avec certificat de destruction des données

(4)    test et contrôle des ordinateurs, nettoyage

(5)    réimplantation d’un système d’exploitation dernier cri, remplacement des disques durs lorsque cela est nécessaire, remise à niveau ou changement de processeur

(6)    commercialisation à un prix correspondant à environ 30% du prix d’un ordinateur neuf proposant des prestations équivalentes. Nos biens sont garantis au minimum un an et nous réalisons un service après-vente avec garantie de la disponibilité des pièces pendant 5 ans

Sur l’année écoulée, nous avons récupéré près de 4000 ordinateurs fixes, 300 portables, 1000 écrans et 400 imprimantes. Sur l’ensemble de ces volumes, environ 1/3 a été revendu auprès d’entreprises, d’école ou de particuliers ; 1/3 a été démantelé car il n’était pas possible de les reconditionner ; 1/3 a été vendu à des courtiers qui vendent les lots dans des pays émergents à très bas coûts.

Depuis quelque temps, nous développons aussi une activité de maintenance des parcs informatiques auprès des particuliers et des PME locales.

Une autre activité très intéressante sur laquelle nous nous positionnons désormais, est le reconditionnement d’ordinateur à destination des salariés de nos clients. Des clients nous ont demandé de redonner une seconde vie à leurs ordinateurs en permettant une redistribution avantageuse auprès de leurs propres salariés (environ 50€ à 100€ pour un ordinateur très performant). Nos clients ne déboursent rien puisque nous nous sommes financés sur une partie de la vente de ces ordinateurs. Il s’agit là  d’un vrai système … « gagnant-gagnant-gagnant-gagnant » : gagnant pour notre client qui n’a pas eu à financer cette opération ; gagnant pour les salariés qui ont bénéficié d’ordinateurs performants à très bas coûts ; gagnant pour nous puisque nous avons pu nous rémunérer sur les ventes ; gagnants pour la Société (avec un grand S) puisque d’une part, cela participe à la réduction de l’empreinte carbone et d’autre part cela permet d’assurer le maintien dans l’emploi et d’en créer de nouveaux pour les personnes en situation de handicap !

Comment avez-vous connu le Groupe B&P ?

C’est Hervé BAULME, le directeur général d’Ecodair, qui a eu l’occasion de rencontrer 2 membres du Groupe B&P il y a près de 4 ans lors d’une formation organisée par HEC à Paris. Et ce, avant même la création d’Ecodair PACA. Par la suite, nous nous sommes implantés dans la même zone d’activité qu’un des membres du Groupe B&P (B&P Environnement) : un rapprochement s’est opéré naturellement et nous avons commencé à collaborer pour certaines opérations.

 

Pourquoi avez-vous souhaité intégrer le Groupe B&P ?

Au regard de la complémentarité entre Ecodair EA PACA – qui reconditionne les ordinateurs – et les autres membres du Groupe B&P – dont la plupart œuvrent pour le recyclage des déchets d’entreprise – il m’a semblé très pertinent d’intégrer ce GIE.

D’une part, cela nous permet de proposer un ensemble de prestations à nos clients et en particulier aux Grands Comptes au sein desquels une mission handicap est en place et qui sont engagés dans une démarche de responsabilité Sociale et Environnementale.

Les grandes entreprises et les collectivités territoriales sont parfois confrontées à des injonctions contradictoires : d’un côté elles doivent multiplier les partenariats avec les petites entreprises locales pour participer au développement des TPE et des PME et d’un autre côté elles doivent privilégier les partenariats avec les structures solides et préfèrent souvent avoir un interlocuteur unique. Avec le Groupe B&P, elles peuvent combler simultanément ces deux besoins : elles participent au développement des entreprises membres du Groupe B&P et favorisent ainsi l’emploi local tout en ayant un interlocuteur unique et l’assurance d’une bonne réalisation des prestations puisqu’une solidarité technique et financière existe entre les membres.

D’autre part, l’appartenance à un GIE permet de faciliter l’échange de bonnes pratiques entre les membres et de mutualiser des moyens et des compétences. Les membres du Groupe B&P ayant tous le statut d’entreprise adaptée, nous avons donc des enjeux communs. La compréhension des problématiques des uns et des autres et des solutions identifiées nous permet d’avancer plus vite au sein de nos structures respectives. Par ailleurs certains besoins matériels (transport, système de collecte, borne, etc.) étant communs, nous pouvons faire des achats groupés et ainsi réaliser des économies.

C’est donc à la fois avec des attentes fortes et une grande motivation que j’ai décidé d’intégrer Ecodair PACA en tant que membre du GIE Groupe B&P.

Découvrez Ecodair et ses activités ici.